Foire aux questions (FAQ)

Nous répondons sur cette page à quelques questions souvent posées par des personnes intéressées.

Cours

  • Apprendre beaucoup de choses nouvelles et intéressantes
  • Assurance dans le travail sur des monuments et autres ouvrages de valeur historique
  • Assurance dans les discussions avec les architectes, maîtres d’ouvrage, etc., lors-qu’il s’agit de la réalisation artisanale d’une idée.
  • Faire connaissance de beaucoup de gens (réseau)
  • Brevet fédéral reconnu avec titre protégé – un document précieux pour les candi-datures à des postes intéressants.
  • Pour les personnes travaillant à leur propre compte, meilleures possibilités de participer à des préqualifications
  • Pour les personnes salariées, un avantage lorsque l’employeur cherche à obtenir des contrats spécifiques.

Au fait : près de 105 personnes ont déjà obtenu ce brevet.

Important: pour l’admission, il faut faire la distinction entre le cours et l’examen (voir également critères d’admission à l’examen).

La participation au cours est ouverte (dans la limite des places disponibles) à toute personne satisfaisant aux critères définis pour le module correspondant. Ces critères sont essentiellement:

  • des connaissances préalables requises pour participer avec succès au module,
  • un intérêt pour le travail artisanal sur des ouvrages de valeur historique.

Contexte : nous aimerions que même des gens qui n’ont pas le statut d’artisans suivent certains modules, voire la totalité des modules ; il peut s’agir de personnes qui accomplissent des tâches liées à l’artisanat, comme par exemple des conservatrices de monuments historiques ou des architectes. Les critères d’admission relatifs aux modules peuvent être déterminés par la Commission d’assurance-qualité (CAQ) de l’association responsable ; en revanche, les critères d’admission à l’examen doivent être approuvés par le SEFRI, l’Office fédéral compétent. La CAQ décide également au cas par cas de l’admission de candidats, et en particulier de la reconnaissance de cours équivalents en tant que base préalable à l’admission.

Oui, c’est possible. La justification d’une expérience du travail sur des ouvrages de valeur historique ne doit être soumise que pour l’inscription à l’examen, c’est-à-dire en été 2018. Il est toutefois recommandé d’essayer d’obtenir aussi rapide-ment que possible de telles tâches, car l’on apprend tout simplement davantage si l’on peut faire dans la pratique l’expérience de ce qui est exposé pendant les cours.

Il y a différents modules à suivre – parallèlement à l’activité professionnelle. À côté de cela, il y a des tâches à effectuer. Le plan modulaire indique les modules à suivre. Il montre également combien d’apprentissage autonome est nécessaire.

Un exemple : les professionnels de la construction en bois suivent les modules U1, U2, H3 à H5, cf. plan modulaire. Le module U1 comprend 96 leçons en 4 blocs de 3 jours chacun (lieu d’implantation de l’école est Bienne) ou en 6 blocs de 2 jours chacun (lieu d’implantation de l’école est Rothenburg). Pour les devoirs et l’apprentissage autonome supplémentaire, il faut prévoir 40 heures pour le module U1. Ensemble, les 5 modules comprennent 331 leçons de cours. À côté de cela, il faut compter 223 heures pour les devoirs et tâches similaires.

Ceci est indiqué dans les définitions des modules, qui précisent également les conditions à remplir, les matières enseignées, les objectifs et les modalités de l’obtention du brevet. Le déroulement des cours, leurs horaires et les enseignants dépendent du prestataire proposant le module.

Le cycle de formation commence toujours au printemps avec le module de base U1. L’enseignement dure un an et demi au total. Il reste ensuite six mois pour la réalisation du travail de projet final et pour la préparation à l’examen. L’examen final fédéral a lieu au printemps/au début de l’été.

Le coût de la formation se monter à (en avril 2016) :

Filière jardinerie : CHF 15‘345-16‘145
Filière construction en bois: CHF 13‘800
Filière peinture : CHF 13‘900
Filière maçonnerie/enduit : CHF 13‘800
Filière meubles et menuiserie : CHF 18‘140
Filière pierre naturelle : CHF 13‘800
Filière pavage/murs en pierre sèche : CHF 14‘000
Filière stucs : CHF 14‘000

Le cycle de formation est subventionné par la Confédération. Après avoir passé l’examen final fédéral, les candidats se verront, sur demande, rembourser 50 % des frais de cours (indépendamment du résultat/de la réussite à l’examen). En outre, la plupart des associations professionnelles accordent à leurs membres un soutien financier à cet effet.

Oui, c’est possible. Les certificats des modules sont valables sept ans. L’examen doit donc être passé au plus tard au bout de sept ans.

Il peut toujours y avoir des cas spéciaux. L’admission à la formation ou à une partie de la formation est décidée par le prestataire proposant la formation, l’admission à l’examen par la Commission d’assurance qualité (CAQ) de l’association responsable.

Non, ce n’est pas nécessaire. Vous pouvez faire prendre en compte ce que vous avez déjà appris: la Commission d’assurance qualité (CAQ) de l’association responsable peut vous exempter de certains modules. Deux voies sont prévues à cet effet:

  • Vous présentez un justificatif indiquant que vous avez suivi une formation équivalente. Ce justificatif est alors reconnu comme équivalent au certificat pour un module donné (ou plusieurs modules).
  • Malgré votre obligation de participer à l’examen final d’un module (attestation de compétences), vous êtes libéré(e) de l’obligation de suivre l’enseignement préparatoire.

Examen

Important : en ce qui concerne l’admission, il faut distinguer entre le cycle de formation et l’examen.

Les personnes qui remplissent les critères énumérés ci-après sont admises à l’examen final fédéral :

  • Apprentissage terminé (CFC) ou formation équivalente dans une profession exercée dans le domaine de spécialisation choisi, plus deux ans d’expérience professionnelle OU (sans CFC/sans formation) six ans d’expérience professionnelle dans une profession du domaine de spécialisation choisi.
  • Au minimum une année de pratique professionnelle dans le domaine de la gestion des objets présentant une valeur historique OU une participation significative à cinq projets concernant des objets présentant une valeur historique.
  • Attestations d’accomplissement des modules requis, resp. attestations équivalentes.

Les coûts d’un examen final fédéral s’élèvent à CHF 1850 (état: 2018).

Vous n’avez pas trouvé de réponse à votre question ici?

Veuillez vous adresser au secrétariat. À la page Contact, vous trouverez un formulaire de contact, les numéros de téléphone et les adresses postales.